M. Ménard de RSF : peu scrupuleux

Publié le par SPE





 

Voila le monsieur qui a fait mettre les menottes sur la tour Eiffel, que les Français ecoutent

http://www.rue89.com/2007/08/26/quand-robert-menard-de-rsf-legitime-la-torture
Robert Ménard franchit un pas, puisqu’il se pose "la question" de savoir si, en règle générale, la torture et la liquidation de membres des familles de preneurs d’otage (donc à priori innocents) est, ou non, légitime! Il précise cependant, dans l’hypothèse où ce serait sa propre fille qui serait victime d’une telle prise d’otage: "Je vous le dis, il n’y aurait aucune limite."

http://www.leplanb.org/le-proces/le-proces-de-robert-menard.html
L’accusé (Robert Ménard): J’ai déjà répondu en 2005 à la revue Notre Temps : « À RSF, ce n’est pas notre priorité. » Comprenez-moi : j’ai besoin des médias pour faire la promo de RSF et de ses albums, je vais pas leur cracher dessus ! Poutine et Castro en revanche ne me donnent pas un centime. Alors, sur eux, c’est feu à volonté !

http://www.iran-resist.org/article4416
Il y a quelques années, ils (les mollahs) ont ainsi lancé des faux opposants journalistes notamment avec l’aide de ROBERT MENARD de RSF, mais le projet n’a pas été assez fédérateur. Ils ont réessayé avec les faux opposants étudiants et ce fut encore un échec à cause de ses membres controversés. Ces opérations avaient des défauts qui provoquaient ces échecs : elles étaient fondées sur des personnalités et non sur un combat et seule la presse de gauche (Libé, l’Huma, Le Monde Diplomatique et Marianne) en parlait à ses lecteurs plus ou moins distraits."

http://www.gauchealternative.org/spip.php?article1190
Au fur et à mesure que l’association se développait, les opérations devenaient de plus en plus spectaculaires. Se sont posées deux questions : n’y avait-il pas une contradiction à dénoncer certaines dérives du système médiatique et d’utiliser les mêmes procédés dans nos démarches d’interpellation ? De son côté, Robert Ménard pensait qu’il fallait mettre en sourdine toute l’activité de critique des médias pour bénéficier du soutien des grands journaux et des grandes chaînes de télé.

http://blog.telestar.fr/2008/04/eric_naulleau_attaque_robert_m.php
La réponse d'Eric Naulleau ne s'est pas faîte attendre : " Se faire reprocher un fond de commerce quand Robert Ménard a fait des droits de l’homme un business, je trouve ça assez paradoxal. Ca me fait penser que je n’y suis peut-être pas allé assez fort avec lui. Robert Ménard se prend pour une icône intouchable, je vois clair dans son jeu. Il manie l’insulte, ce que moi je ne fais jamais. Regardez où est l’agressivité, où est l’insulte. Elle n’est pas de mon côté, elle est du côté de Ménard".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_M%C3%A9nard



http://fr.messages.news.yahoo.com/Actualit%E9s/Monde/threadview?bn=FRN-WL-Chine&tid=9152&mid=9152




Commenter cet article